Charte de la participation citoyenne à Colomiers : après le scandale, le revirement de la municipalité !

Charte ColomiersMercredi 13 janvier, lors du tirage au sort des membres des futurs « pseudo comités de quartier » de la ville de Colomiers, le maire-adjoint délégué à la démocratie locale et la citoyenneté a informé l’assistance que la charte de « la participation citoyenne » serait réécrite. Un nouvel épisode qui ne manque pas de sel dans cette affaire peu glorieuse de plagiat que nous avions révélée au mois de septembre et qui avait été traitée par le mépris et le déni par l’actuelle majorité municipale. Lire la suite

Le crépuscule de la démocratie à Colomiers

imagesLe pathétique épisode de la charte dite de « la participation citoyenne », (voir notre intervention en conseil municipal jeudi 24 septembre) entièrement plagiée, sans aucune mention de source, sans participation des citoyens et des élus à son élaboration et à son écriture et dont l’adoption en conseil municipal fut enrobée de mensonges quant à sa réalisation, mérite que l’on revienne plus en profondeur sur cet épisode de la vie politique columérine et sur ce qu’il révèle de préoccupant concernant la question démocratique dans notre ville. Lire la suite

Scandale à Colomiers : le conseil municipal adopte une « charte de la participation citoyenne » entièrement plagiée !

20150925_201058Je diffuse l’intervention que j’ai faite jeudi 24 septembre au Conseil municipal de Colomiers (31) au nom du groupe des élus de Vivre Mieux à Colomiers. Je révèle et je dénonce la supercherie orchestrée par l’adjoint à « la démocratie locale » qui demande au conseil municipal d’adopter une Charte dont il avait explicitement dit qu’elle était « maison » en commission et qui en réalité est un copié-collé de la charte de la concertation du département du Gard. Le conseil municipal étant filmé, les lecteurs trouveront ci-dessous le lien vers la vidéo du conseil municipal. Lire la suite

Colomiers, ville éducative ? illustration avec la question des ATSEM…

atsem« L’école est notre priorité » ne cesse de proclamer la maire de Colomiers. A travers l’exemple de la gestion actuelle des ATSEM (Agents Territoriaux Spécialisés des Ecoles Maternelles), je voudrai souligner toute la supercherie d’un slogan de campagne alléchant, mais qui ne résiste pas une minute à un examen attentif de la réalité.

Il y a plusieurs mois, lors du Comité Technique Paritaire du 2 février 2015 la mairie a annoncé / confirmé qu’elle supprimerait un poste d’ ATSEM par école maternelle à partir de la rentrée scolaire de septembre 2015 : 9 postes sur 54, ce qui représente pas moins de 16% de l’effectif… Cette décision qui va à l’encontre des besoins réels des classes a choqué et surpris par sa brutalité. Elle va indéniablement à l’encontre du slogan de campagne…. A moins de considérer qu’avec moins, on peut faire mieux…, comme le prétendait un certain Nicolas Sarkozy lorsqu’il supprimait des dizaines de milliers de postes d’enseignants. Les socialistes columérins se seraient-ils convertis aux vertus du redéploiement, de la flexibilité et du management à la sauce de l’entreprise… ? Lire la suite

Recruter des animateurs dans les ALAE oui… mais pas n’importe comment !

AlaeCe texte est l’intervention que j’ai faite au Conseil municipal de Colomiers, au nom du groupe Vivre mieux à Colomiers, le jeudi 21 mai lors du point 9 de l’ordre du jour : Recrutement d’agents non titulaires pour les accueils de loisirs associés aux écoles (ALAE), les centres de loisirs associés aux collèges (CLAC), le Conseil Municipal des Jeunes (CMJ) et pour le contrat local d’accompagnement à la scolarité (CLAS) durant l’année scolaire 2015-2016.
Lire la suite

Non à la subvention à l’association communale de chasse

Conseil Municipal du vendredi 10 avril 2015
Intervention d’Alain Refalo – Groupe Vivre Mieux à Colomiers

cropped-dscf4231Nous nous sommes posés un certain nombre de questions concernant l’attribution d’une subvention à l’Association communale de chasse.

Nous sommes d’ailleurs surpris qu’en 2015 existe encore sur notre commune une association dite « communale de chasse », sur un territoire largement urbanisé, dans la deuxième ville de la Haute-Garonne. Lire la suite